UA-67727204-1 UA-67727204-1


30/08/2016

Edit’Eaux a fait escale au port de Homps

DSC_7368.JPGLa Näïade amarrée au quai des Tonneliers à Homps.

La péniche « La Naïade » a fait escale au quai des Tonneliers du 26 au 28 août.

Edit’Eaux est une exposition itinérante à l’occasion des 350 ans du Canal du Midi (liaison entre 2 mers : l’Atlantique et la Méditerranée). Mais cet anniversaire est aussi celui du 20ème de l’inscription du Canal du Midi sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco. Rappelons que France3 a réalisé une émission sur le sujet diffusée en juin dernier. 

Les voies navigables de France (VNF) ont donc affrété La Naïade pour informer la population des bords du Canal du Midi par une exposition présentée dans les cales de la péniche. En partenariat avec France 3 et l’Institut national de l’Audiovisuel (INA), des films, téléfilms, reportages, retracent la vie du canal, des bateliers, et des éclusiers sont présentés à bord. L’itinéraire parti de Toulouse est arrivé jusqu’à Béziers et s’est arrêté à Homps sur le chemin du retour vers Toulouse : une navigation de fin juin à fin septembre. 

L’exposition présente des panneaux relatant l’Edit de 1666, édit royal autorisant à Pierre-Paul Riquet la construction du canal des deux mers, ainsi qu’une fresque chronologique de l’histoire du canal. C’est effectivement « toute une histoire » que la construction de ce canal avec les moyens techniques de l’époque (il y a 350 ans). Son classement n’était que logique tant cette œuvre d’art mérite d’être protégée.  

Pour les retardataires, La NaÏade sera amarrée à Bram du 2 au 4 septembre, et à Negra du 9 au 11 septembre.

L’exposition est présentée dans les cales de manière très didactique.

DSC_7366.JPG

28/12/2011

Le Canal du midi en "chômage"

canal du midi,chômage,vnf,écluse d'homps
 
 
Le Canal du Midi paré de ses couleurs d'automne 

Rien de plus malencontreux que ce terme de "chômage".

Le Canal du Midi, du seuil de Naurouze à l'Etang de Thau, ainsi que le Canal de la Robine et le Canal de Jonction, sont en chômage du 1er novembre au 24 décembre tous les ans, soit le canal est vidé de son eau. Pourquoi ? Tout simplement pour que les Voies Navigables de France (VNF) puissent réparer les ouvrages situés sous la surface de l'eau, étanchéifier des constructions érodées par l'eau et le passage de la navigation, réparer les portes des écluses, et curer les sas.

L'écluse d'Homps n'échappe pas à la règle. Son éclusier, Jean-Pierre Odorico, met d'ailleurs la main à la pâte. Le canal sera remis en eau avant la fin de l'année si tous les travaux sont finis et les parties réparées sèches.

L'ouverture à la navigation reprendra la 3e semaine de mars 2012.

D'ici là, la période de chômage permet des vues inédites et insolites sur les quais d'Homps. Il reste aux canards juste assez d'eau pour barboter !

 

canal du midi,chômage,vnf,écluse d'homps

 
On ne chôme pas pourtant...