UA-67727204-1 UA-67727204-1


27/09/2013

Un tractopelle bascule dans le canal

Plus de peur que de mal mercredi après-midi lorsque le tractopelle s'est retrouvé dans une mauvaise posture.

 

DSC_3864.jpgOn voit bien le porteur vert et sa remorque sous la pelle qui pince le fût.

 Ce mercredi 25 septembre 2013, les ouvriers d'un fournisseur du VNF (Voies Navigables de France) poursuivaient leur travail d’abattage des platanes le long du Canal du Midi à Homps. Une vingtaine d’arbres ont déjà été abattus et évacués sur la rive gauche après le pont routier.

Vers 16h30, le tractopelle soulève un fût assez gros pour le placer sur la remorque du porteur placé en contrebas. Le tractopelle à chenille a été déséquilibré et a basculé. Sa pelle s’est abattue dans le canal avec le tronc dans sa pince, écrasant au passage le moteur du porteur qui l’a finalement empêché de basculer totalement. A un mètre près, c’est la cabine du porteur qui aurait été écrasée par le bras de la pelle.  

Plus de peur que de mal donc. Le chauffeur du porteur en est sorti émotionné mais fataliste : c’est le métier ! Jusqu’à demain, les deux engins vont rester dans leur position actuelle. Heureusement, la circulation à la sortie de l’écluse d’Homps a été arrêtée pour éviter les remous qui pourraient être fatals à l’équilibre des deux engins. Dès demain, des spécialistes viendront constater le problème et examiner les lieux afin de déterminer quels seront les engins de levage nécessaires pour sauver la situation.

Il faut signaler également le souci des éclusiers au sujet de l’enlèvement systématique des arbres sains qui ombragent les écluses. Malgré les promesses du VNF, les platanes ont été abattus à l’écluse de l’Argent Double et à celle de Jouarres. L’éclusier de Homps est inquiet pour ses deux platanes distants de l’écluse d’une bonne dizaine de mètres et qui s’avèrent sains.


 

 Ces deux platanes sont sains et n’ont pas les pieds dans l’eau : pourquoi les abattre ? L'éclusier, Jean-Pierre Odorico semble y tenir beaucoup !

 DSC_3870.jpg