UA-67727204-1 UA-67727204-1


06/05/2013

Le donateur de l’église St Michel y a enfin trouvé sa sépulture.

DSC_3126.jpg

La famille Ducup a trouvé sa demeure d’éternité dans la crypte.

Evénement exceptionnel en l’église Saint Michel à Homps ce jeudi 25 avril dans l’après-midi. Les anciens hompsois se souviennent que l’église St Michel a été construite sur les deniers de Monsieur Jules Ducup et son épouse, notables et propriétaires terriens à Homps. L’église a été construite car la chapelle St Michel ne pouvait plus contenir la population croissante de l’époque. La construction s’est achevée et l’église a été inaugurée en 1884, soit 5 ans après le décès de Jules Ducup (25 avril 1879 soit il y a exactement 134 ans). Une crypte était prévue pour leur ensevelissement au pied de la chapelle du Purgatoire. Pour des raisons obscures en relation avec l’archevêché de Narbonne, l’ensevelissement s’est fait au cimetière jouxtant la chapelle.

 

La municipalité, soucieuse de rendre hommage à la famille qui a permis la construction de l’église, a tenu à offrir à la famille Ducup d’occuper la crypte qui leur était destinée dès la construction. Les pompes funèbres Cabrol de Lézignan-Corbières se sont occupé gracieusement de vider le monument funéraire et de rassembler ses occupants dans un cercueil. Il s’agit donc de Jules Ducup et son épouse, ses parents et beaux-parents, et surprise, un enfant de deux ans. Ce sont donc 7 corps qui occupent le cercueil.

 

La crypte a donc reçu ce cercueil, le prêtre de la paroisse l’ayant accueilli à l’entrée de l’église et béni au moment de l’ensevelissement. Mme le maire, Anne Alrang, son adjointe Béatrice Bort, et Edith Escourrou, étaient présentes. Mme le maire a prononcé un mot d’explication et d’hommage à la famille Ducup qui s’est pratiquement ruinée pour la construction de l’église. Elle a particulièrement remercié le directeur des pompes funèbres, M Didier Cabrol qui a pris les frais en charge et M Alain Marc Garcia, hompsois qui tenait à ce que cet hommage soit rendu à la famille Ducup. Dans son homélie, M le Curé a rappelé qu’un des vitraux représente M Ducup offrant l’église au Christ. Une messe a suivi l’ensevelissement.