UA-67727204-1 UA-67727204-1


28/04/2016

Monsieur Carnaval condamné au bûcher

DSC_7084.JPGLe cortège est prêt dans la cour de l’école de Homps.

Comme de coutume, c’est le dernier vendredi avant les congés de printemps que les enfants de l’Ecole maternelle et primaire de Homps ont promené Monsieur Carnaval dans les rues du village avant sa condamnation à être brûlé. 

Parti de la cour de l’école où ils se sont rassemblés dûment costumés avec les moyens du bord et les réserves de maman et papa, les écoliers ont parcouru les rues de Homps en grandes pompes et à coups de confettis. Ils se sont rassemblés près de la salle polyvalente Mille Club dans une grande farandole autour de Monsieur Carnaval déguisé en Minions, traîné par les ainés. 

Arrivés au stade Bourdin, les sentences du jugement ont été lues devant de nombreux parents et grands-parents réunis. Condamné à être brûlé, les employés communaux ont mis le feu à la marionnette géante sous le regard bienveillant du policier municipal. 

Retour à l’école et goûter pour fêter cette joyeuse équipée.

La farandole des petits et grands autour de M. Carnaval.     La sentence est lue condamnant M. Carnaval au bûcher 

DSC_7098.JPG

DSC_7109.JPG

 

 

 

 

  

Monsieur Carnaval n'est plus!

DSC_7115.JPG

 

02/05/2014

Défilé haut en couleurs pour carnaval

 

DSC_4589.JPG

Les enfants déguisés sont prêts, Monsieur Carnaval aussi.

 Tous les enfants de l’école maternelle et primaire d’Homps se sont réunis vers 14h30, le vendredi 26 avril, dans la cour de l’école, tous déguisés en papier crépon. Quelques mamans et grand-mères ont participé au déguisement de dernière minute pour que toutes et tous soient prêts à l’heure dite.   

Déjà, Monsieur Carnaval, haut de trois mètres au moins, était déguisé et attendait benoitement le moment de son funeste sort.  

 

Après avoir fait le tour du village, accompagné par la musique de la bandas locale menée par Régis et Denis, tout le monde s’est retrouvé à l’Enclos Bourdier. De nombreux papas et mamans, frères et sœurs, et autres grands-parents, étaient de la partie. Quelques enfants des classes de primaires ont lu la condamnation sans appel de Monsieur Carnaval. Il ne lui restait que quelques secondes à vivre quand Jeremy et son assistant ont mis le feu. Attisé par le vent, le feu a eu raison de Monsieur Carnaval en quelques minutes. Parents et enfants se sont dispersés : les vacances de Pâques commençaient déjà.

 

Traversée du village : des chats, des chiens, des princesses ...

DSC_4603.JPG