UA-67727204-1 UA-67727204-1


29/03/2013

Vide-greniers le long du canal du Midi

DSC_2932.jpg

La buvette des Vieux Crampons a remporté un beau succès.

Le premier vide-greniers de l’année était organisé par l’association Les Vieux Crampons le dimanche 17 mars sur le quai des Tonneliers. Comme de coutume, ils ont assuré la traditionnelle buvette : boissons et petite restauration (sandwiches, tartes et gâteaux maison, barbecue) qui ont remporté un vif succès.

 Quarante cinq exposants sont arrivés aux aurores et présentaient les habituels articles de brocante, mais aussi un maraîcher, ses fruits et légumes, des articles pour bébé et enfant, etc. De nombreux visiteurs ont déambulé sur les quais. La température était clémente toute la matinée, mais vers 15h la pluie annoncée s’est mise à tomber, donnant le signal du départ. 

26/03/2013

La Calino s'offre un déjeuner de printemps et recrute

DSC_2909.jpg

Les conversations vont bon train.

Après l'assemblée générale de janvier, les adhérents se sont retrouvés à la salle polyvalente Mille-Club, le dimanche 10 mars pour une première activité traditionnelle : le déjeuner de printemps.

Une cinquantaine d'adhérents ont participé à ce déjeuner. Un bon repas servi par le traiteur Moya-Tisseyre d'Olonzac. Réunion conviviale, quelques-uns ont joué aux cartes.

Un seul regret : les adhérents se font rares. Une campagne de recrutement se prépare. Rappelons qu'il n'est pas nécessaire d'avoir atteint l'âge de la retraite pour rejoindre l'association, tout au contraire, du sang neuf insufflera un dynamisme bienvenu.

10/03/2013

Le 11 n'est pas le 34 : les pompiers ne se déplacent que dans leur département

DSC_0005.jpg

Le fossé près de l'étang où Chantal est restée plus d'une heure.

Le chien se noie, sa maîtresse voulant le sauver est piégée dans l'eau boueuse sans pouvoir en sortir par ses propres moyens.

Tout le monde connaît Chantal Rossin dont la maison située à Olonzac est pratiquement un refuge de la SPA. Elle vient plusieurs fois par jour promener ses 4 ou 5 chiens à Homps entre le lac de Jouarres et l'étang de migration.

Il pleut depuis trois jours, les terres sont détrempées, le gazon est glissant. Les environs sont sillonnés de fossés destinés à absorber les eaux lors des inondations et le trop-plein de l'étang. Certains sont profonds de plusieurs mètres, une eau stagnante sur de la vase y est présente en permanence surtout lorsqu'il pleut, les roseaux y poussent.

Mercredi 6 mars, un cavalier king-charles (Garou, 10 ans) glisse et se noie dans un fossé situé non loin du banc de bois le long de l'étang. Chantal, 70 ans, essaie de le secourir et glisse à son tour. Elle a de l'eau jusqu'à la poitrine (le fossé est profond de 2,20 m) et aucun moyen de sortir seule de l'eau boueuse. Pour le chien, il est trop tard, il s'est noyé. Chantal appelle les pompiers sur son portable. Ne les voyant pas venir, elle appelle un voisin proche à la rescousse. Celui-ci, Daniel De Smet, domicilié à Homps, prend le chien, puis arrive à sortir Chantal à l'aide de la laisse d'un chien. Chantal est à la limite de l'hypothermie, il pleut, la température est basse. Les 4 autres chiens ont patiemment attendu sur le bord : Rapido un teckel de 9 ans, Fanny un cocker américain de 9 ans, Rox un labrador aveugle de 14 ans et Veina, un rottweiller de 6 ans.

Les pompiers, prévenus dès 10 h 40, venus de Lézignan-Corbières (15 km) ont appelé Chantal sur son portable car ils ne trouvaient pas l'endroit. Ils sont arrivés plus d'une heure après l'appel, vers 11 h 55. L'accord entre la commune d'Homps et les responsables des pompiers héraultais n'est toujours pas signé à ce jour. Les pompiers de la caserne d'Olonzac (2 km) qui aurait été à pied d'œuvre en quelques minutes, n'ont pas été prévenus. D'autant plus que la victime habite Olonzac ! Une aberration administrative (le 11 n'est pas le 34) qui aurait pu avoir de lourdes conséquences si M. De Smet n'était pas intervenu immédiatement.

11:23 Publié dans Faits divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pompiers, noyade

07/03/2013

La brasserie Le Foudre a ouvert ses portes

DSC_2895.jpg

L'équipe de la brasserie: Yannick, Nadège et Francky

Le 1er mars, la brasserie-restaurant Le Foudre a ouvert ses portes, au coin de l'avenue du Minervois et du chemin du Carretal. Yannick et Nadège Brial ont repris l'établissement, connu sous le vocable La Taverne qui avait fermé ses portes l'an dernier.

C'est une toute nouvelle atmosphère qui accueille les clients désormais. Claire, accueillante, décorée de tableaux à l'huile sur aluminium, la salle est grande et profonde, disposée dans cette ancienne grange dont les aînés hompsois se souviendront certainement. Le bar et la cuisine ont été repensés dans un souci de fonctionnalité.

Bien entendu le foudre, cet énorme tonneau à vin incrusté dans la muraille, a été conservé et les vins à la carte y sont présentés. Un foudre est un tonneau-monstre qui peut contenir plusieurs barriques, parfois jusqu'à 200 000 litres et plus. Le premier foudre connu a été construit en Allemagne en 1591.

L'équipe se compose de Yannick et Nadège Brial qui ont l'expérience voulue, notamment à Narbonne, et du chef coq Francky Bibe qui a fait ses armes dans plusieurs maisons connues. Une belle carte est proposée, centrée sur les grillades, accompagnées des vins de la région. Une inauguration officielle ainsi que le vernissage de l'exposition de peinture sont prévus début avril. Idée lumineuse : un vaste parking a été aménagé en face du restaurant sur l'avenue du Minervois, bien nécessaire vu la situation du restaurant situé sur un coin.

En hiver, le restaurant est fermé le mardi et le mercredi. Heures d'ouverture classiques : de 12 h à 14 h et de 19 h 30 à 21 heures. Réservations au 04 68 32 96 92.