UA-67727204-1 UA-67727204-1


28/12/2012

La traque de l'agresseur qui avait "puni" sa femme se poursuit

La traque du suspect se poursuit et l'individu - auteur d'un acte inqualifiable - a été inscrit au fichier des personnes recherchées de 'l'espace Schengen'. Contrairement à ce qui a été écrit par ailleurs, aucune information judiciaire pour acte de barbarie et torture n'a été ouverte.

Rappelons que l'agresseur, 36 ans, appartenant à la communauté gitane, a ligoté sa femme, âgée de 32 ans, l'a emmenée dans sa voiture et conduite dans une vigne, à l'écart d'Homps, c'était vendredi dernier. Là, il l'a rouée de coups, enflammant un tissu en proférant des insultes. Avant de jeter sur elle le tissu en feu, visant le bas-ventre. La femme, revêtue d'un pantalon moulant en matière synthétique, a été très grièvement brûlée aux cuisses et au vagin. Puis le mari a ramené son épouse à leur domicile, une impasse près de la grand-rue d'Homps, et il l'a enfin détachée. Il est ensuite parti au volant de sa voiture. La femme, elle, a trouvé refuge dans sa famille à Conques-sur-Orbiel, avant d'être admise à l'hôpital de Carcassonne.

L'enquête de cette affaire de violence conjugale aggravée n'est pas close. Ce père de famille, dont les antécédents judiciaires sont anciens, court toujours.

 

Les commentaires sont fermés.