UA-67727204-1 UA-67727204-1


14/05/2012

Une cérémonie pas comme les autres et empreinte d’une émotion particulière

P1020277.JPG

Le monument aux morts abondamment fleuri par les enfants et les autorités.

La commune d’Homps a vécu une cérémonie de 8 mai à la fois traditionnelle mais aussi exceptionnelle. Mme le Maire, Anna Alrang, a lu le message du secrétaire d’Etat. Les enfants de l’école primaire ont déposé des fleurs au pied du monument au soldat inconnu situé près de l’église St Michel. Une très belle gerbe de fleurs a été déposée également par Mme le Maire et le représentant des anciens combattants.

 

La cérémonie s’est ensuite poursuivie par deux discours particuliers et la lecture et le chant des partisans. Mme le Maire a exprimé toute son émotion, à l’initiative de Monsieur Clément, d’inaugurer , « une plaque en vue d’honorer nos anciens combattants et surtout nous rappeler de ne jamais oublier ceux qui ont payé le prix, souvent de leur vie, qui ont vécu l’horreur, l’insupportable, la guerre au quotidien, et aussi pour tous ceux qui ont résisté que ce soit comme soldat, résistant, et pour les justes qui ont agit dans l’ombre ».

 

C’est au nom de ce devoir de mémoire que le Conseil Municipal a soutenu financièrement  le projet pédagogique mené par les professeurs et les élèves d’une classe de 3ème du collège Joseph Anglade de Lézignan-Corbières. Ce travail intitulé « Histoire, Mémoire et Récit » a été de transcrire le récit du sauvetage de Paula Tattmar, jeune femme juive sauvée de la Shoah par le couple Agnès et Lucien Bertrand, d’anciens boulangers de Lagrasse. La brochure « Quiconque sauve une vie, sauve l’univers tout entier » a été remise aux anciens combattants présents.

 

La Complainte du Partisan a été écrite à Londres en 1943 par Emmanuel d'Astier de la Vigerie (surnommé "Bernard" dans l'armée des ombres) et par Anna Marly pour la musique. Ce « Bernard » était le chef du réseau Sud. C’est en 1943 que Joseph Kessel écrit le Chant des Partisans qui devient l'hymne aux mouvements de la Résistance durant la Seconde Guerre mondiale. Leonard Cohen lui redonna vie en 1969, dans une adaptation en langues anglaise et française. Trois enfants ont lu le texte original de la Complainte et Martine Roger a chanté a capella le refrain bien connu du Chant des Partisans.

La plaque commémorative issue du Chant des Partisans.P1020262.JPG

Les Aussines (Tourouzelle) à la découverte du Tarn

DSC_1056.jpg

Assis en classe à Sorèze, les participants suivent la visite guidée avec attention.

L’association Les Aussines, basée à Tourouzelle, rassemble des amateurs d’excursion de plusieurs villages environnants. Le dimanche 29 avril 2012, malgré les nuages menaçants et des prévisions météo peu encourageantes, ce fut finalement une belle journée ensoleillée. Soixante-dix personnes étaient au rendez-vous dès potron-minet; direction le Tarn, soit au nord de Castelnaudary.

 

Un premier arrêt à Sorèze pour une visite guidée de l’abbaye-école (1682) qui devint l’Ecole Royale Militaire (1776), bâtiment multiple créé et développé par les bénédictins, puis repris par les dominicains (Père Lacordaire en 1854). L’école a fourni les grands noms de la hiérarchie militaire depuis Louis XVI, et d’autres célèbres pensionnaires tels Claude Nougarro, Julien Lepers, et d’autres en sont issus. De très beaux jardins propices à l’étude entourent les bâtiments et contenaient le vivier et la piscine (étonnant pour l’époque) alimentés par le détournement partiel d’un cours d’eau. L’école a cessé son enseignement en 1994. Le village de Sorèze est typique de l’architecture de l’abbaye-école et vivait essentiellement pour et autour de l’école.

 

Après le déjeuner (cassoulet oblige !), visite du lac de St-Ferréol et du musée consacré à l’initiateur du Canal du Midi, Pierre-Paul Riquet. Vidéo-projection et visite guidée particulièrement éclairantes sur le fonctionnement et l’alimentation du lac de retenue de St-Ferréol qui draine la plupart des eaux de la Montagne Noire. Le parc situé au-delà du barrage du lac est particulièrement beau et intéressant de par ses cascades, ses sorties d’eau vers le canal et un gigantesque jet d’eau dans une verdure luxuriante.

 

Dernier arrêt à Durfort, la capitale du cuivre pour quelques achats rutilants, avant le retour des participants, fourbus mais contents.

 

Les jardins de St Ferréol en contrebas du lac.DSC_1069.jpg

07/05/2012

La station d'épuration avance

 step,eaux usées,homps

Réunion hebdomadaire de chantier.

La nouvelle station d'épuration des eaux usées est en construction au sud de la commune. Le chantier est situé à droite du Chemin du Moulin, sur une hauteur entre le fleuve Aude et la RN 610.

C'est une station classique, à trois bassins : bassin d'aération, bassin tampon, et bassin clarificateur. Les trois dalles de béton ont été coulées et le premier bassin est en cours de coffrage avant bétonnage.

Le maire, Anne Alrang, deux de ses adjoints et le technicien responsable ont rencontré les représentants des corps de métier lors de la réunion de chantier le vendredi 27 avril dernier. Les travaux avancent bien et à première vue le délai d'achèvement prévu pour fin décembre 2012 devrait être respecté.

Le financement est assuré par le conseil général de l'Aude (18 %), l'agence de l'Eau RMC (22 %), la commune d'Homps (44 %) et les participations d'Azille (7 %), et de la SMBVA (9 %). Le montant total de la construction est de 2 230 500 HT.

Les quatre bassins naturels existant en bord d'Aude fonctionnent parfaitement bien. Ils ne suffiront plus néanmoins pour assurer l'épuration des eaux usées de la commune, en extension. Ils ne sont pas aux normes et sont situés en zone inondable. La pompe de relevage actuellement en service sera utilisée par la nouvelle station.

Prêts pour la visite!DSC_1029.jpg

13:45 Publié dans Mairie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : step, eaux usées, homps